La fiabilité des moteurs de karting modernes

Des avancées techniques considérables

Si le karting souffrait d'un réputation de sport mécanique cher, c'était assurément lié à la fragilité des moteurs utilisés. Le stress du moteur cassé, du vilain serrage inexplicable est totalement oublié.

Rotax, fabriquant de moteurs de motos a ouvert la voie à ce changement radical avec le challenge du même nom.  Un autre concept était né, démarreur, embrayage, plus de vis de carburateur à tourner en roulant, mais surtout et avant tout, une grande fiabilité.

Les raisons de cette fiabilité obtenue sont nombreuses :

  • Une augmentation de la cylindrée : Une augmentation du couple, donc un abaissement du régime de puissance maximum, donc une diminution du régime moyen de fonctionnement.
  • Refroidissement liquide : Pour une température de fonctionnement plus stable (et plus facilement mesurable).
  • Des pistons recouverts de graphite : Cette fine couche de matière très tendre et avec un faible coefficient de frottement permet à la fois de réduire les frottements au niveau de la jupe de piston ( environ 40% des pertes par frottement se situent à ce niveau),  de réduire l'usure du piston, mais aussi et surtout, de ranger les fastidieuses et délicates séances de rodage au rayon des pratiques du siècle dernier.
  • Les arbres d'équilibrage : L'adoption de cette technique n'est plus à remettre en question. Un arbre interne au moteur absorbe les effets de vibrations générés par l'ensemble bielle, vilebrequin.
  • Des carburateurs plus fiables, et plus facile à régler. Une meilleure carburation est la garantie d'une lubrification toujours optimisée.
  • Des allumages commandés : La gestion du point d'allumage est fiabilisée.
  • Des lubrifiants adaptés :  les huiles pour karting ont beaucoup évoluées et cela grâce à l'arrivée sur le marché de lubrifiants spécifiques. La marque Lexoil a beaucoup contribué à cette amélioration des produits.